Quelle retraite avec 168 trimestres ?

1444
retraite

Le monde du travail est organisé de sorte à permettre le départ à la retraite des travailleurs arrivés à un certain âge. C’est donc la période pendant laquelle vous êtes appelé à profiter de moment de repos tout en percevant une bonne pension. Tout dépend cependant du nombre de trimestres que vous avez cotisé. Quelle retraite avec 168 trimestres ? La réponse à cette question se trouve ici.

La retraite à 62 ans

L’âge pour aller officiellement à la retraite était de 60 ans, mais cela est passé à 62 ans depuis quelques années (2010). Il faut souligner que cette règle est applicable à toute personne née au-delà de 1955.

Lire également : Dorothée Lepère : biographie de l'ex-femme de François-Henri Pinault

Ainsi, vous pourriez aller en retraite à 62 ans si vous le souhaitez. Seul bémol, auriez-vous validé 168 trimestres ?

Pour valider 168 trimestres, il faudra travailler pendant au moins 42 années. Pour pouvoir partir en retraite à 62 ans avec 168 trimestres, il faudra donc démarrer le travail à exactement 20 ans. Vous devez donc naître en 1960 dans ce cas.

A découvrir également : Comment on fait un chapeau de marin en papier ?

La retraite anticipée

Il est possible que vous ayez comptabilisé 168 trimestres avant d’avoir 62 ans. On parlera dans ce cas de retraite anticipée. Il s’agit d’une dérogation qui vise les personnes qui travaillaient avant leurs 20 ans d’âge.

Si votre année de naissance est comprise entre 1961 et 1963, cela vous concerne. De plus, votre temps de travail sera suffisant pour une retraite à taux plein. Ce type de retraite tient compte du fait d’avoir totalisé les 168 trimestres et non de l’âge légal pour la retraite.

Cependant, certaines conditions doivent être respectées. Vous devez totaliser au moins 5 trimestres de cotisation avant le terme de l’année au cours de laquelle vous avez eu 20 ans. Si vous êtes né au cours du dernier trimestre, vous n’aurez besoin que de valider 4 trimestres avant la fin de l’année de vos 20 ans.

La retraite entre 62 ans et 67 ans

Si 62 ans est l’âge légal pour la retraite, vous n’êtes pas tenu d’arrêter de travailler. Pour cela, vous devez connaître certaines spécificités avec cette tranche d’âge.

Ayant déjà atteint 62 ans, c’est de votre bon vouloir que vous décidiez de toujours travailler. Vous êtes à partir de ce moment, libre de prendre votre retraite à tout moment.

Cela peut être après quelques mois de travail ou après quelques années en plus. Cependant, ayez à l’esprit qu’il est important de valider les 168 trimestres qui correspondent à 42 ans de service. Ce rappel vous intéressera si vous souhaitez avoir une pension à taux plein et sans décote.

La retraite au-delà de 67 ans

Partir à la retraite à 67 ans vous protège de toute minoration, quelle que soit votre durée de cotisation. Cependant, cela reste un âge pour valider le maximum de trimestres et même au-delà de 168 trimestres.

Tout compte fait, à 70 ans le travailleur ira d’office à la retraite. Il a quand même l’avantage de bénéficier d’une protection contre la retraite provoquée par l’employeur.

Si vous souhaitez continuer de travailler, votre âge empêche l’employeur de vous obliger à aller en retraite. Pour cela, il lui faudra votre accord, mais aussi l’assurance que vous avez le droit à un taux plein pour une bonne retraite.

L’avantage d’une retraite avec 168 trimestres

Aller à la retraite avec 168 trimestres est d’un grand bénéfice si vous êtes travailleur. En effet, vous pourriez bénéficier d’une retraite assez paisible.

En effet, vous pourriez entièrement profiter de vos cotisations sans que rien ne vous soit retranché. Il s’agit de la retraite à taux plein.

En règle générale, pour bénéficier de cela, il faudra totaliser entre 160 trimestres et 172 trimestres selon votre année de naissance.

Les trimestres tiennent compte des congés maladie et des périodes de chômages validés. De plus, cette période correspond à environ 41 voire 42 années d’exercice.

Les personnes qui ont un handicap ou qui réalisent des travaux pénibles ne sont point tenues de faire autant de trimestres avant de bénéficier d’un taux plein sur leur cotisation de retraite.

Voilà ! Vous connaissez désormais le type de retraite que vous pouvez avoir avec 168 trimestres validés. La balle est donc maintenant dans votre camp.

Les différentes options pour valider 168 trimestres

Maintenant que vous savez ce qu’il en est d’une retraite avec 168 trimestres, il faut se pencher sur les différentes options pour valider ces trimestres. Effectivement, des solutions s’offrent à vous et il serait judicieux de les connaître.

La première option consiste à travailler suffisamment longtemps pour totaliser le nombre requis de trimestres. Cette méthode est la plus courante : elle correspond au fait de commencer à travailler assez tôt dans la vie active et de continuer jusqu’à l’âge légal du départ en retraite.

Cette solution ne fonctionne pas toujours parfaitement selon différents cas. Par exemple, une personne a pu arrêter ses activités professionnelles pendant un certain temps pour s’occuper d’un proche malade ou encore suite à une période de chômage prolongée…

Dans ces situations particulières, il peut être nécessaire d’envisager une autre option qui consiste notamment à racheter des trimestres auprès des organismes compétents. Cela permet non seulement d’avoir une meilleure visibilité sur votre futur taux plein, mais aussi d’augmenter votre salaire annuel moyen pris en compte lors du calcul financier final.

Il y a aussi l’option du cumul emploi-retraite qui vous permettrait d’exercer une activité professionnelle tout en touchant votre pension. Cela dépendra évidemment des règles applicables selon les régimes concernés. Le recours aux dispositifs anticipateurs pourrait être envisagé. Il s’agit notamment de la retraite progressive qui permet une transition en douceur entre la vie active et celle de retraité.

Quelle que soit l’option pour atteindre les 168 trimestres, il faut anticiper sa préparation à la retraite et surtout, s’informer sur les différentes solutions disponibles.

Les conséquences d’une retraite avec 168 trimestres sur le montant de la pension

Maintenant que nous avons vu les différentes options pour valider les 168 trimestres, il faut s’intéresser aux conséquences financières d’une telle retraite. Effectivement, le nombre de trimestres validés détermine la durée et le montant de votre pension.

Il faut rappeler qu’un salarié doit avoir validé un certain nombre de trimestres pour bénéficier d’une retraite à taux plein. Ce dernier varie selon l’année de naissance : 166 trimestres pour ceux nés en 1955 ou plus tôt, mais ce chiffre augmente progressivement jusqu’à atteindre 172 trimestres pour ceux nés en 1973 ou après.

Avec ces informations en tête, revenons sur une situation où le salarié a réussi à totaliser exactement les 168 trimestres requis avant son départ en retraite. Dans ce cas-là, le montant de sa pension sera calculé au prorata des années travaillées. Il ne touchera pas une pension à taux plein comme dans la première option évoquée précédemment.

Prenons l’exemple : si quelqu’un a commencé sa carrière professionnelle à l’âge légal minimum (18 ans), et qu’il partira donc cette fois-ci avec ses 62 printemps révolus (soit après avoir travaillé pendant près de quarante-quatre ans) mais sans disposer du nombre suffisant de trimestres nécessaires au taux plein (ce qui est notre cas ici), sa pension sera amputée d’environ huit pour cent.

Cette diminution peut être évitée si le salarié décide de travailler au-delà de l’âge légal du départ en retraite. Effectivement, chaque trimestre supplémentaire validé permet d’augmenter le montant de la pension.

Une fois que vous avez totalisé les 168 trimestres requis pour votre départ à la retraite, vous devez connaître le montant exact auquel vous aurez droit et ainsi pouvoir anticiper vos dépenses futures.