Connaissez-vous tous les coûts associés à l’achat d’une voiture d’occasion ?

1178

Que ce soit pour un usage familial, personnel ou professionnel, l’achat d’une voiture est un poste de dépense important. Le coût est d’autant plus élevé pour les acquisitions dans le neuf. L’achat d’une voiture d’occasion peut alors sembler être une bonne affaire, mais il est important de comprendre tous les coûts qui y sont associés. En effet, il ne s’agit pas seulement du prix d’achat, mais également des frais supplémentaires tels que l’entretien, les réparations, l’assurance et les taxes. Par conséquent, il est crucial de bien évaluer tous les coûts associés à l’achat d’une voiture d’occasion avant de prendre une décision. Dans cette optique, cet article examine en détail les différents coûts qui doivent être pris en compte lors de l’achat d’une voiture d’occasion.

Le coût de la voiture

Pour acheter une voiture d’occasion, le premier point à considérer est le prix de l’auto même. Il s’agit de la part la plus importante du budget et il mérite de ce fait d’être bien étudié. Plusieurs facteurs peuvent alors influer sur le coût d’achat d’une voiture d’occasion. Il s’agit entre autres du modèle choisi, du nombre d’années d’ancienneté, des équipements de base ainsi que du lieu d’achat.

A voir aussi : Quel véhicule choisir pour votre prochaine voiture ?

Lorsqu’on parle de l’année d’ancienneté d’une voiture, on fait allusion à son âge. Celui-ci est identifié à partir de l’année de sa première mise en circulation. Ainsi, plus une voiture prend de l’âge et plus sa valeur est dépréciée sur le marché de l’occasion. De même, si le modèle choisi est très ancien, le coût de la voiture vous reviendra alors moins cher.

Par ailleurs, le lieu d’achat de la voiture influe fortement sur son coût d’acquisition. En effet, si vous décidez de vous rendre chez un concessionnaire, vous paierez plus cher pour le véhicule. La raison est que tout véhicule d’occasion vendu chez le concessionnaire est toujours remis en état, avant l’exposition. De ce fait, celui-ci inclura les frais de réparation dans votre facture.

Lire également : Comment obtenir rapidement votre bureaux de carte grise : astuces et conseils pratiques

Le concessionnaire vous donnera également des conseils et vous aidera même à en apprendre davantage sur le prix d’une carte grise et son importance. Dans ces conditions, même si l’achat de votre voiture vous revient un peu plus cher, vous pourrez profiter d’un véhicule révisé et réparé.

achat voiture d'occasion

En revanche, en vous rendant chez un particulier, vous aurez l’avantage d’acquérir une voiture qui vous coûtera peu moins cher. Toutefois, notez que dans ce cas, l’engin peut avoir très tôt des problèmes techniques, en raison de l’absence d’une remise en état. Pour cela, il est recommandé au moment de l’achat, d’essayer la voiture et de rouler sur plusieurs kilomètres. De plus, vous devez prendre le soin de demander l’historique de l’automobile et de vous renseigner sur le nom du vendeur.

Le coût de l’immatriculation et de l’assurance

Un autre pôle de dépense à considérer lors de l’achat d’une voiture d’occasion et celui de l’immatriculation et de l’assurance. En ce qui concerne le coût de l’immatriculation, il fait référence à celui de la carte grise. En effet, la carte grise est désormais connue sous le nom de « certificat d’immatriculation » et son coût dépend de la valeur du cheval fiscal. Ce dernier est fixé chaque année par le Conseil Régional de chaque région française. Pour l’année 2023, le prix moyen d’un cheval fiscal est de 43 euros. Ainsi, pour une voiture dotée de 5 chevaux fiscaux, les frais d’immatriculation s’élèveront à 215 euros.

Pour ce qui est du coût de l’assurance, il doit être directement défini par l’assureur, quelques jours avant l’achat de la voiture. En effet, l’assurance vous sera indispensable, afin que vous puissiez circuler librement sur le territoire français. Toutefois, vous pouvez faire une estimation de ce coût en exploitant un comparateur d’assurance en ligne.

Le coût des réparations

Au moment de prendre une voiture d’occasion, vous pourrez être contraint de payer des frais de réparation qui viendront alourdir votre budget. Ils sont généralement liés au changement des plaquettes de frein, au changement de pneus, etc. Toutefois, si vous vous montrez attentif au cours des négociations, vous pourrez éviter ces dépenses. De même, en vous rendant chez un concessionnaire, vous n’aurez pas à prévoir des coûts de réparation. Elles sont en général réalisées avant la mise en vente de la voiture.

À cet effet, il est conseillé au moment d’acheter une voiture d’occasion, de réaliser un contrôle technique. En principe, cette initiative doit être prise par le vendeur. Dans le cas où il ne le fait pas, vous pouvez le faire vous-même, en sollicitant l’aide d’un professionnel. Par ailleurs, vous devrez réclamer l’historique du véhicule afin de connaître le nombre de personnes ayant possédé la voiture avant vous. Vous pourrez également être informé de la date de première mise en circulation et du type d’usage qui a été fait de la voiture.

Le coût de l’essence

Les coûts de fonctionnement sont aussi à considérer au moment de l’acquisition d’une voiture d’occasion. Ils comprennent les frais liés à l’achat de l’essence qu’il peut être difficile d’estimer. Toutefois, pour calculer les frais à prévoir pour l’achat du carburant, vous devez tenir compte de quelques facteurs. Il s’agit notamment du nombre de kilomètres que vous parcourez par an et du coût du carburant au cours de l’année.

achat voiture d'occasion ; frais voiture

En général, pour une année, il faut prévoir en moyenne 1 000 euros pour le carburant si vous ne parcourez pas de longue distance. Ce montant est à prévoir si vous n’utilisez votre voiture que pour effectuer de petites courses. En revanche, dans le cas où vous voyagez avec votre véhicule ou faites de grands trajets régulièrement, vous devrez prévoir un budget plus conséquent. L’essence étant en constante fluctuation, il peut arriver que ces montants soient revus à la hausse ou à la baisse. Pour cela, il est conseillé de prévoir une marge pour les imprévus.

Notez que pour faire une estimation du montant à réserver pour l’achat du carburant, vous devez chercher à connaître la consommation de votre véhicule. Sur le marché, il existe des voitures qui consomment peu de carburant alors que d’autres en consomment plus. Une citadine consomme par exemple moins qu’un SUV.

Le coût de la dépréciation

Lorsque vous décidez d’acheter une voiture d’occasion, vous devez considérer le coût de sa dépréciation. Il influe considérablement sur le budget à prévoir pour l’achat de votre automobile. En réalité, la dépréciation est le pourcentage de diminution de la valeur du véhicule, au moment de sa revente.

Contrairement aux voitures neuves, les voitures d’occasion se déprécient lentement. Cela s’explique par le fait que dès sa sortie d’usine, une voiture subit une dépréciation de 20 à 30 % au cours de sa première année de mise en circulation. La deuxième année, elle subit une dépréciation comprise entre 12 et 15 %.

Ainsi, en optant pour une voiture d’occasion, vous pourrez trouver un véhicule en bon état et à moins de 50 % de sa valeur initiale, de quoi réaliser de réelles économies.

Autres coûts cachés à prendre en compte avant d’acheter une voiture d’occasion

Lors de l’achat d’une voiture d’occasion, des coûts supplémentaires peuvent affecter votre budget. Vous devez donc les prévoir dans vos calculs.

Les taxes liées à l’achat de la voiture

Au moment de l’achat d’une voiture d’occasion auprès d’un concessionnaire, il vous reviendra de payer des taxes. Il s’agit notamment de la TPS, de la TVP ou de la TVH. En revanche, si vous décidez d’acheter votre voiture auprès d’un particulier, vous n’aurez pas à payer la TPS. Vous aurez seulement à charge la TVP ou une partie de la TVH.

L’entretien de la voiture

Après l’achat de votre voiture, il faut veiller à la garder en bon état. À cet effet, l’entretien représente le deuxième poste de dépense lié à votre auto. Vous aurez notamment à réaliser la vidange d’huile, remplacer les balais d’essuie-glace, changer la pompe à essence, etc. Vous pourrez même être amené à changer votre pare-brise ainsi que les courroies. Les frais de lavage devront être également considérés dans vos calculs, ainsi que les travaux de peinture et la facturation de main-d’œuvre.

En général, ces dépenses coûtent annuellement 1 000 euros pour les petits rouleurs. Les gros rouleurs pourront dépenser jusqu’à 1 800 euros.

Les coûts de stationnement

Lorsque vous utilisez votre voiture pour faire vos courses, vous aurez à payer les frais de stationnement, à moins que vous ne trouviez une place gratuite. Dans les villes, il existe de nombreux parkings, mais il faut généralement payer.

Pour calculer le montant à allouer à ces dépenses, consultez le prix horaire de stationnement défini dans ces lieux. Vérifiez également les vignettes lorsque vous vous stationnez sur votre lieu de travail ou à l’école de vos enfants. En moyenne, il faut compter 59 euros par an pour garer son véhicule en France.

Les frais de péage

Pour emprunter certaines routes en voiture, vous aurez à payer des frais de péage. Dans le cas où vous circulez sur ces routes régulièrement, vous devrez considérer ces dépenses dans votre budget. Même si ces frais comptés individuellement paraissent insignifiants, leur cumul peut être important.

Le prêt personnel

Pour acheter votre voiture, vous pouvez obtenir un prêt auprès de votre banque si vous n’avez pas assez d’argent. Dans ce cas, vous devrez allouer une partie de vos revenus aux versements mensuels qui peuvent s’étaler jusqu’à 72 mois. Notez qu’un taux d’intérêt est appliqué au montant initial et est généralement compris entre 2,80 % et 5 %.

En somme, l’achat d’une voiture d’occasion ne doit pas être pris à la légère, car il peut entraîner des coûts importants au-delà du prix d’achat initial. Il est donc essentiel de prendre en compte tous les coûts supplémentaires tels que l’entretien, les réparations, l’assurance et les taxes, afin de prendre une décision éclairée. En évaluant soigneusement ces coûts, les acheteurs potentiels peuvent prendre une bonne décision d’achat et réaliser une bonne affaire avec leur voiture d’occasion.

Le coût des options supplémentaires

Lorsque vous achetez une voiture d’occasion, il faut prendre en compte le coût des options supplémentaires. Ces options peuvent sembler attractives au moment de l’achat, mais elles peuvent ajouter considérablement à la facture finale.

Les voitures modernisées sont équipées d’une grande variété d’options supplémentaires qui rendent la conduite plus confortable et plus agréable. Les options les plus couramment trouvées sur les voitures incluent :

• Le système audio haut de gamme
• Le toit ouvrant électrique
• Le GPS intégré
• L’intérieur en cuir

Il existe aussi des fonctionnalités moins évidentes telles que le régulateur de vitesse adaptatif et l’aide au stationnement automatique.

Pour déterminer si ces fonctionnalités valent leur prix additionnel, réfléchissez aux avantages que chaque option offre. Dans quelle mesure cette option améliorera-t-elle votre expérience de conduite ? Est-ce une caractéristique qui vous sera utile sur une longue période ou juste occasionnellement ?

Notez aussi que certaines fonctionnalités nécessiteront un entretien spécifique ainsi qu’un remplacement à certains intervalles du temps.

Décider quelles fonctionnalités valent leur prix peut être difficile car cela dépendra totalement du conducteur et de ses besoins spécifiques.

L’ajout d’options supplémentaires à une voiture peut augmenter considérablement le prix. Lorsque vous achetez une voiture dans une concession, il est fréquent que ces options soient présentées lors du processus d’achat. Avant de céder à la tentation de toutes les ajouter, gardez en tête quelques points :

• Les fonctionnalités qui valent la peine doivent être équipées dès l’origine car elles seront beaucoup moins chères.
• L’état neuf sera toujours plus cher qu’un modèle d’occasion avec des fonctionnalités ajoutées par la suite.

Bien que les options supplémentaires puissent améliorer votre expérience de conduite et rendre votre trajet plus agréable, elles peuvent aussi ajouter significativement au coût total. Il faut donc peser leur importance personnelle ainsi que leur valeur financière pour décider si ces fonctions sont nécessaires ou non.

Le coût de la garantie prolongée ou de l’assistance routière

En achetant une voiture d’occasion, pensez à bien prendre en compte le coût de la garantie prolongée ou de l’assistance routière.

Une garantie prolongée peut vous offrir une certaine tranquillité d’esprit en cas de problème avec votre voiture. Elle couvre les réparations et les pièces nécessaires si quelque chose se produit sur votre véhicule.

Ces garanties peuvent être assez chères et ne sont pas toujours utiles. Si vous avez une voiture fiable qui a été bien entretenue, il est peu probable que vous ayez besoin d’une telle protection. Certaines parties des voitures ont déjà leur propre garantie qui s’étend dans le temps (ex : batterie).

L’assistance routière est un service très pratique à avoir lorsque l’on possède un véhicule. Cela signifie qu’en cas de panne ou d’accident, on pourra bénéficier immédiatement d’un dépannage afin que notre trajet puisse continuer sans interruption. Toutefois, l’adhésion annuelle à ce type de service peut rapidement augmenter vos dépenses, surtout si elle n’est pas incluse dans votre contrat.

• De nombreux assureurs proposent aussi des packages comprenant notamment l’assistance ainsi que des remorquages illimités durant toute la durée du contrat.

• Les associations automobiles offrent souvent leurs services à un prix plus raisonnable que les prestataires d’assistance routière privés.

Cela dit, pensez à bien comprendre ce qui est couvert par le service d’assistance avant de souscrire au contrat. Certains services peuvent être inutiles en fonction des besoins personnels du conducteur et augmenter inutilement le coût total.

L’achat d’une voiture d’occasion peut offrir une solution économique pour ceux qui cherchent à remplacer leur véhicule actuel. Il est crucial de prendre en compte tous les coûts liés à cette acquisition avant de passer à la caisse. En prenant le temps nécessaire pour évaluer toutes ces dépenses potentielles, vous serez mieux préparé(e) financièrement et éviterez ainsi toute surprise désagréable après l’achat !