Comment fixer des plaques de plâtre sur un mur ?

58

Fini le vieux grenier plein de poussière ! Vous avez décidé de commencer à aménager des espaces de vie sous les combles de votre maison pour accueillir une nouvelle crèche ou un petit espace confortable. La solution la plus simple consiste à créer des murs en plaques de plâtre. Quelles sont les étapes à suivre pour les retirer ?

Lire également : Comment se chausser à la maison ?

Une solution simple pour les équipements de travail des murs de grenier

Pour créer des espaces séparés sous votre grenier, vous avez la possibilité de construire de nouvelles cloisons. Les plaques de plâtre sont essentielles pour ce type de travaux sur les mieux adaptés car ils sont très faciles à installer pour un artisan amateur.

Les plaques de plâtre sont faciles à installer mais également découpées pour s’adapter à la forme de votre sous-bois. Ils constituent une solution idéale. Ils sont montés sur un cadre métallique préalablement fixé au sol et au plafond pour assurer la rigidité de la cloison.

A découvrir également : Qui peut m’aider à déménager gratuitement ?

Il n’y a rien de compliqué à poser une cloison sous la pente. La technique est presque la même que pour un plafond parallèle au sol, mais avec quelques différences dans la façon d’aborder certaines étapes. En savoir plus sur les techniques d’installation des murs en plaques de plâtre.

Quels appareils et outils sont adaptés à mon travail ?

La liste des matériaux et outils nécessaires est longue, mais ne présage en rien de la difficulté :

L’équipement dont vous avez besoin :

    • Périmètre au sol ;
    • Des poteaux ;
    • Vis de plaque de plâtre, si nécessaire ;
    • Isolation (en option) ;
    • Cartouches de ciment acrylique
    • Joint de plâtre.

Les outils dont vous avez besoin :

    • Perforatrice ;
    • Carrée de maçon en tôle ;
    • Règle de maçon ;
    • Niveau à bulle ou laser ;
    • Marteau de cisaillement ;
    • Lève-panneau ;
    • Pointe de lissage de plaque de plâtre ;
    • Scie cloche,
    • Platoir.

N’oubliez pas de porter un masque et des lunettes de protection pour vous protéger de la poussière. Apportez également des gants de protection.

Étape 1 : Mettre en place les rails

Traçage

Commencez par suivre votre cloison au sol. Cela devrait inclure l’emplacement des portes ainsi que les retours que vous devez suivre avec un carré pour vous assurer qu’ils sont verticaux.

Transférez le chemin vers le mur à l’aide d’un fil à plomb ou d’un niveau à bulle. Déplacez-le ensuite vers le plafond à l’aide d’une trace de ligne de poudre. Pour ce processus, vous pouvez également utiliser un niveau laser qui garantit une précision optimale.

NB : Il se peut que vous n’ayez pas de surface de mur à préparer si la cloison à installer correspond à l’angle aigu de la pente inférieure.

Fixation des rails

L’étape suivante consiste à fixer les rails au sol et au plafond à l’aide de chevilles. Commencez par le rail inférieur (au niveau du sol).

Pour ce faire, collez la bande de sol à la position le rail. En parallèle, coupez le rail aux endroits requis avec des cisailles spéciales.

Placez le rail sur la plinthe et vérifiez que tout est correctement aligné. Ensuite, à l’aide du perforateur, percez-le sur toute la longueur à une distance de 60 à 80 cm. Poussez les chevilles à frapper dans les trous formés de manière à ce qu’elles soient bien rectifiées.

Faites de même le long de la ligne sur le mur et au plafond. Pour définir la longueur du rail mural, mesurez la hauteur de votre mur et soustrayez-en 1,5 cm.

Le plus pratique pour ce type d’installation consiste à visser d’abord le coin. Le rail supérieur s’aligne ensuite lorsqu’il est serré. Une fois les poteaux en place, la structure se raidit.

Si le mur de plaques de plâtre est parallèle à la ligne d’angle de la pente inférieure, vous devez utiliser une latte de sorte que le rail supérieur sur le même axe que celui qui reste au sol. Pour cette méthode, des vis légèrement plus longues doivent être fournies, qui traversent la latte jusqu’au plafond et peuvent ainsi la fixer solidement.

Enfin, scellez les poteaux.

NB : Si vous souhaitez intégrer une porte dans votre cloison, vous devez prévoir des poteaux verticaux pour l’encastrement de la porte. Une fois la porte positionnée (vérifier qu’elle est perpendiculaire au sol avec un niveau à bulle) et qu’elle est maintenue par les 2 montants, ajoutez un rail au-dessus de la porte contre la partie haute horizontale. Renforcez l’installation dans l’espace entre le haut de la porte et le plafond à l’aide de 3 petits montants verticaux perpendiculaires au plafond.

Étape 2 : Installation des supports de cadre

Installez les poteaux du cadre dans les rails à une distance de 60 cm les uns des autres. Ils glissent simplement dans les rails et tournent d’un quart de tour pour prenez la position finale.

Utilisez un outil de sertissage pour fixer les côtés de chaque poteau au côté correspondant du rail sur lequel il se trouve.

N’oubliez pas de marquer l’emplacement de chaque boulon au sol et au plafond avec un crayon. Cela vous permet d’identifier la ligne où vous souhaitez placer la plaque sur les montants.

Étape 3 : Posez le premier côté des plaques

Avant que les feuilles ne soient placées sur leur cadre, elles doivent être coupées (encore plus lorsqu’il s’agit de cloisons sous-jacentes !).

Identifiez la ou les surfaces qui doivent être découpées pour adapter les plaques à la forme de votre sous-pente. Marquez-les avec un crayon, puis placez l’assiette sur le sol. Continuez à couper. Vos plaques de plâtre peuvent être installées immédiatement.

Utilisez le levier de levage de plaque pour positionner les plaques contre le cadre un par un et vissez-les sur les poteaux avec votre marque de crayon. Les panneaux doivent tous se trouver du même côté du cadre.

Si vous avez fait une coupe, le bord de coupe doit être du côté du plafond. Ne le placez pas à côté d’un bord fin.

NB : Une fois ce travail terminé, vous pouvez monter les panneaux de l’autre côté du cadre. C’est entre les deux panneaux que vous devez faire passer des circuits électriques et ajouter une couche d’isolation. Si vous souhaitez intégrer des interrupteurs et des prises électriques, coupez la coupe avant de poser la plaque.

Étape 4 : Les surfaces

Les surfaces consistent à remplir tous les trous horizontaux et verticaux pour donner à vos séparateurs l’apparence d’un mur continu et plein.

Commencez par remplir les lignes horizontales sur le sol et le bord du plafond avec Mastic acrylique et lissez-le avec votre doigt.

Utilisez ensuite la spatule pour appliquer le revêtement sur les vis afin de les masquer. S’il rétrécit du jour au lendemain, vous pouvez l’appliquer une deuxième fois le lendemain.

Effectuez ensuite le plâtre sur la ligne creuse verticale formée par les bords amincis de la plaque de plâtre et lissez-le à l’aide de la spatule métallique. Trouvez la ligne de connexion et marquez-la simplement avec la partie « tranchante » de la spatule.

Enfin, trempez le ruban adhésif dans de l’eau pour l’humidifier et appliquez-le sur la cloison (zone imprimée sur le panneau) afin qu’il adhère à la ligne que vous venez de tracer. Utilisez la spatule pour enlever l’excédent de revêtement. Une fois cela fait, repassez une couche de mortier. Adoucissez le tout.

Tout ce que vous avez à faire est de poncer légèrement et de dépoussiérer avant de toucher le dernier Donnez du vernis : apprêt !