Qu’est-ce qu’un puff et comment cela fonctionne ?

70

La puff est une cigarette électronique compacte devenue tendance cette dernière décennie. Elle représente un choix idéal pour ceux qui souhaitent découvrir d’excellentes saveurs et vapoter de façon agréable. Mais, que savoir concrètement d’une puff ? Comment fonctionne-t-elle ? Quels sont les avantages liés à son utilisation ? Faisons le point dans cet article.

Qu’est-ce qu’une puff ?

La puff est la forme la plus petite de la cigarette électronique. Son nom provient de l’anglicisme « puff » qui renvoie à l’idée de « taffe » ou de « bouffée », notamment pour une cigarette traditionnelle. En effet, la puff est particulièrement jetable. De fait, l’utilisateur n’aura plus besoin de la charger ou de la remplir après sa durée de vie.

A lire en complément : Quand planter des herbes aromatiques ?

De plus, la puff est dotée d’un compteur de bouffées qui permet au vapoteur d’avoir une idée de sa durée de vie. Il existe à cet effet des puffs jetables vendues sur le marché qui disposent de 600 puffs environ, tandis que d’autres en ont 700. Dans l’un ou l’autre des cas, la puff cesse tout fonctionnement dès que ce nombre est atteint.

Par ailleurs, la puff comprend d’autres éléments à savoir :

Lire également : Qui doit payer la bague de mariage ?

  • Un pod ;
  • Une batterie non rechargeable ;
  • Une résistance.

Aucune de ces composantes ne peut être changée. C’est justement pour cette raison que la puff se jette en cas de dysfonctionnement. Il faut de même noter que la puff est prête à l’emploi, que ce soit avec ou sans nicotine.

Comment fonctionne une puff ?

Le fonctionnement de la puff parait moins complexe que celui de la cigarette électronique classique. Contrairement à cette dernière, l’utilisateur ne doit ni remplir sa puff d’e-liquide ni actionner un de ces éléments pour la mettre en marche. Il lui revient simplement d’aspirer pour déclencher automatiquement le mécanisme. Dès lors, on assistera à une évaporation de l’e-liquide située dans la cartouche.

Il est important de préciser que l’utilisation d’une puff ne requiert aucune manipulation particulière et c’est justement ce facteur qui le distingue des autres formes de cigarettes électroniques. Toutefois, il faut noter que le système qui génère la vapeur au niveau de la puff est similaire à celui d’une e-cig standard. De plus, la batterie, dans l’une ou l’autre, produit une énergie qui se transmet à la résistance qui s’en sert pour chauffer le liquide contenu dans la puff et créer une vapeur. En ce qui concerne la capacité de la batterie, notons qu’elle est le plus souvent estimée à 600 mA h. Cependant, elle dépend parfois du nombre des puffs offert par le dispositif.

Quels sont les avantages d’une puff ?

La bonne réputation dont bénéficie la puff se justifie par les nombreux avantages liés à son utilisation. Principalement, on lui reconnait son côté pratique et la facilité qu’elle garantit pour ce qui est de son utilisation. Contrairement à la cigarette électronique classique, la puff est moins nocive. En effet, les substances nocives telles que le monoxyde de carbone, le goudron et l’ammoniac sont exclues de la liste de ses composants. La plupart du temps, ces e-liquides sont naturellement obtenus comme le propylène glycol et la glycérine végétale. Notons que ces deux substances ne comportent aucune propriété nocive, ce qui fait d’ailleurs qu’elles occupent une place importante dans l’industrie pharmaceutique.

Par ailleurs, il existe des puffs qui contiennent de la nicotine, tandis que d’autres non. Le vapoteur qui opte pour une puff avec nicotine a la possibilité de définir le dosage qui lui convient le mieux. Mais, il faut souligner que cette substance ne s’utilise que dans le cadre d’un sevrage tabagique afin de combler l’absence de fumée.

Comment choisir une meilleure puff ?

Le choix d’une puff peut s’avérer complexe surtout lorsqu’on ne sait pas s’y prendre. Voici alors quelques critères sur lesquels il faut veiller pour dénicher la meilleure puff :

  • La marque de la puff: optez pour une marque française ;
  • Le dosage nicotinique: choisissez un taux de nicotine de 10 mH/ml au moins ;
  • Le ratio PG/VG: veillez à l’équilibre du ratio, soit 50PG/50VG ;
  • Les saveurs offertes: fruité, mentholé ou glacé.

Par ailleurs, l’autre critère à prendre en compte est le nombre de bouffées. 600 bouffées peuvent en principe suffire si vous êtes novice.