Comment dégager les voies respiratoires naturellement ?

1401

L’encombrement des voies respiratoires est une inflammation bronchique causée soit par les infections, soit par la chute des températures en hiver. Ce phénomène très fréquent est principalement à l’origine des toux incessantes dont vous pourrez souvent souffrir. Toutefois, il existe bien des méthodes naturelles pour y remédier. Découvrez dans cet article quelques astuces efficaces pour libérer les voies respiratoires.

Prendre une douche chaude à base d’huiles essentielles

Il s’agit ici d’une des méthodes les plus efficaces pour libérer les voies respiratoires. L’huile essentielle de tea tree est à la fois stimulante pour le système immunitaire et anti-infectieux.

Lire également : Le CBD : un produit qui se démocratise de plus en plus

La procédure consiste à en ajouter quelques gouttes à votre bain chaud afin de le rendre thérapeutique. L’air humide et chaud issu de ce mélange aromatique aura pour effet d’inhiber les inflammations au niveau des bronchies.

Traitement aux infusions de thym

Dans cette méthode de traitement, il vous faudra irriguer d’un verre eau bouillante, une ou deux cuillerées à café de thym. Ensuite, vous devrez patienter quelques minutes ( 5 à 10 min à priori ) le temps que l’eau s’incorpore complètement à la plante.

A lire également : Comment éliminer les poux naturellement ?

L’infusion étant complète, il vous suffira juste boire le mélange à plusieurs reprises dans la journée. En réitérant cette pratique de manière régulière, vous devrez pouvoir récupérer de votre bronchite très rapidement.

Traitement de thé chaud mélangé au miel et au citron

En matière de remède naturel pour la bronchite, ce mélange thé miel citron est de loin la plus réflexive. Elle réunit des éléments qui se complètent parfaitement pour traiter votre problème.

Le miel se charge se soigner la toux tandis que le citron répare les dommages causés à l’organisme grâce à ses propriétés antiseptiques.

Adopter la bonne position de sommeil

Le dégagement des voies respiratoires peut également passer par la posture que vous adoptez de coucher. Pour traiter l’obstruction des voies respiratoires, vous devrez opter pour une position “surélevée” ou quasi assise.

Cette posture contribuera efficacement à l’évacuation des sécrétions à l’origine de votre toux vers le bas. Si elle ne vous est pas confortable, vous avez aussi la possibilité d’ajouter un oreiller.

Réguler l’humidité dans la chambre à coucher

Cette méthode aura pour but de faciliter l’évacuation du mucus accumulé dans les bronches en le rendant plus fluide. En principe, vous devrez disposer sur votre radiateur un grand bol d’eau en y faisant couler en peu d’huile essentielle de romarin.

Traitement à la compresse chaude

L’astuce suivante consiste à disposer sur la poitrine une compresse ou une serviette chaude pendant au moins vingt minutes. Son objectif est de vous débarrasser des sensations  d’oppression agaçantes que vous ressentez souvent lorsque vous toussez.

Pratiques à abandonner

Plusieurs sont les dispositions à prendre si vous voulez réellement remédier à l’obstruction de vos voies respiratoires. Il faudra :

  • se préserver contre les gaz pollueurs tels les fumées d’usine et la poussière
  • assainir son alimentation
  • cesser ou éviter de fumer

Les voies respiratoires qui s’obstruent; c’est un problème que vous devrez prendre très au sérieux. Inspirez vous de ce article pour être en mesure d’y réagir rapidement.

Utiliser un humidificateur pour dégager les voies respiratoires

Utiliser un humidificateur pour dégager les voies respiratoires est une pratique courante que vous pouvez adopter si vous voulez améliorer la qualité de l’air dans votre maison. Les humidificateurs sont des dispositifs qui permettent d’augmenter le taux d’humidité dans l’air ambiant. Ils sont particulièrement utiles pendant les mois secs et froids de l’hiver, où l’air intérieur peut être très sec, ce qui a pour conséquence de dessécher les muqueuses nasales et respiratoires.

• Hydrater vos voies respiratoires : grâce à leur action hydratante, ils contribuent à soulager les symptômes liés aux affections telles que la toux ou encore le rhume.
• Réduire la sécheresse cutanée : lorsque le taux d’humidité dans une pièce est trop bas, cela se manifeste aussi par une peau plus sèche et des cheveux plus cassants. En utilisant un humidificateur, on réduit considérablement ces effets secondaires.
• Améliorer votre sommeil : avec leur capacité à augmenter le niveau d’humidité présent dans notre chambre durant nos heures de repos, ils nous offrent un environnement nocturne propice au sommeil profond.

Il existe différents types d’humidificateurs sur le marché. Certains modèles fonctionnent en faisant circuler de la vapeur chaude, tandis que d’autres utilisent des ultrasons pour diffuser finement de minuscules gouttelettes d’eau dans l’air. Les humidificateurs à ultrasons peuvent être plus silencieux et économes en énergie que les modèles traditionnels, mais ils nécessitent un nettoyage régulier pour prévenir la prolifération de bactéries.

On ne recommande pas l’utilisation des huiles essentielles avec les humidificateurs car certains produits auront tendance à se coller aux parois du réservoir ou du tuyau. Si vous voulez ajouter une senteur agréable dans votre chambre pendant que vous utilisez votre appareil, optez plutôt pour des huiles spécialement formulées pour cet usage.

N’oubliez pas qu’un taux d’humidité trop important peut aussi poser problème : évitez donc de faire fonctionner votre humidificateur pendant plusieurs heures sans interruption et pensez bien à le nettoyer régulièrement afin de maintenir une qualité sanitaire correcte au sein de votre foyer !

Faire de l’exercice régulièrement pour améliorer la respiration

Au-delà des astuces simples pour dégager les voies respiratoires naturellement, vous devez souligner l’importance de faire régulièrement de l’exercice physique. Effectivement, une activité sportive pratiquée avec régularité peut aider à améliorer la respiration et ainsi contribuer à un meilleur fonctionnement du système respiratoire.

Lorsque nous faisons du sport, notre rythme cardiaque augmente et notre corps a besoin d’une quantité plus importante d’oxygène pour compenser cette augmentation. Nous commençons alors à inspirer plus profondément, ce qui permet d’améliorer le volume pulmonaire et la capacité respiratoire globale.

Il existe de nombreuses formules pour faire du sport en toute sécurité : certains suggèrent des séances courtes mais intenses comme le HIIT (High Intensity Interval Training), tandis que d’autres préconisent plutôt des sessions plus longues mais moins intenses comme la marche rapide ou le jogging.

Quelle que soit votre méthode préférée, n’hésitez pas à intégrer quelques exercices spécifiques visant directement à travailler votre respiration. Par exemple, vous pouvez essayer ces deux techniques simples :

• La première consiste en une inspiration profonde suivie d’un holding poumons pleins pendant cinq secondes puis expirant lentement tout l’air par la bouche durant sept secondes avant répétition.

• La seconde technique utilise un temps différent : inspirez sur 4 temps avec les narines puis expirez sur 8 temps par la bouche bien détendue. Répétez plusieurs fois consécutives pour des résultats optimaux.

Vous devez pratiquer une activité qui vous plaît et que vous êtes capable de faire régulièrement. Rien ne sert de vouloir courir un marathon si vous n’avez pas l’habitude d’être actif physiquement. Prenez le temps nécessaire pour trouver une activité sportive adaptée à votre condition physique et mode de vie afin d’en profiter pleinement.

Il faut aussi noter qu’il faut soutenir les efforts physiques. N’hésitez pas à consulter un professionnel nutritionniste ou diététicien pour élaborer un programme alimentaire adapté à vos besoins spécifiques. En combinant des séances d’exercices respiratoires avec des séances sportives régulières, nous améliorons non seulement notre respiration mais aussi notre bien-être général !