Comment créer un réseau informatique ?

581

Vous avez une entreprise qui s’agrandit ? C’est super. Vous devez penser à son évolution. Mieux, il vous faudra penser à faire certaines rénovations. Vous devrez surtout songer à agrandir ou à créer un bon réseau informatique. Pour les débutants, cela peut s’avérer difficile. Mais, avec un bon guide, il est possible de s’en sortir. En voici un ; parcourez-le.

1-Cibler les besoins de votre entreprise

Avant de vous lancer dans les travaux, réfléchissez aux besoins de votre entreprise. Vous devrez déterminer les besoins de votre entreprise. Pour ce faire, il est recommandé de contacter un professionnel. Il pourra analyser de fond en comble votre entreprise. Ainsi, il prendra le temps de rédiger avec précision votre cahier de charge. Le cahier de charge renferme généralement tout ce dont vous avez besoin. Plusieurs éléments y sont inscrits. On note par exemple l’espacement idéal pour la réalisation du projet. Le nombre exact de serveurs, est aussi à considérer en guise de besoin. À cela s’ajoute le nombre de postes exact à prévoir pour la création du réseau informatique. L’expert se charge de faire des propositions à cet effet.

A découvrir également : Nouvelles technologies bouleversant notre quotidien et notre travail

2-Passer aux différentes installations

L’installation des câbles est la première chose par laquelle il convient de commencer. L’installation de câble est une étape très importante. Les câbles permettent en effet de relier les serveurs aux ordinateurs. Vous pouvez opter pour l’usage des câbles cachés. Le contraire peut aussi se faire. Notez toutefois que l’usage des câbles cachés est plus esthétique. Il convient de le faire pendant la construction des locaux. Après les câbles, vous pouvez passer à l’installation des serveurs. Tenez compte des inscriptions du cahier de charge. C’est important.

A lire également : Comment imprimer un document avec une imprimante Linux ?

Aussi, vous devrez choisir un système d’exploitation. Sans système d’exploitation, il vous sera très difficile d’exploiter les serveurs de votre service informatique. Les serveurs installés, passez aux commutateurs réseaux. Les commutateurs réseaux permettent de connecter les serveurs et les différents équipements du service informatique. Selon votre projet, estimez avec précision le nombre exact de commutateurs à utiliser. Ensuite, vous pouvez procéder au paramétrage de vos logiciels après installation.

3-Configuration des droits d’accès

Il s’agit de la dernière étape de la création d’un réseau informatique. Procéder à cette configuration assure l’optimisation des services informatiques. Cette configuration permet également de limiter l’accès du service informatique à la clientèle ou au personnel. Assurez-vous du fait que la configuration soit parfaite. Autrement votre réseau informatique pourrait avoir des défaillances. Outre la configuration, pensez à la sécurisation de votre réseau informatique. Comme système de sécurisation vous pouvez utiliser un mot de passe.

Vous l’aurez compris. Le processus n’est pas simple, mais possible. En cas de difficulté, vous pouvez contacter un professionnel. Néanmoins, ces différentes étapes peuvent vous permettre de créer sans mal un réseau informatique.

4- Sécuriser votre réseau contre les cyberattaques

La sécurité de votre réseau informatique est un aspect crucial à prendre en compte lors de sa création. Les cyberattaques sont de plus en plus fréquentes et sophistiquées, il est donc primordial d’adopter des mesures adéquates pour protéger vos données sensibles.

La première étape consiste à mettre en place un pare-feu (firewall) afin de filtrer les connexions entrantes et sortantes. Cela permettra de bloquer les tentatives d’intrusion provenant du réseau extérieur. Veillez aussi à configurer correctement votre pare-feu pour éviter tout accès non autorisé.

Pensez à utiliser des mots de passe forts et complexes pour tous les appareils connectés au réseau. Évitez d’utiliser des mots courants ou faciles à deviner comme ‘123456’ ou ‘password’. Privilégiez plutôt une combinaison alphanumérique avec des caractères spéciaux.

Une autre mesure importante est l’utilisation d’un VPN (Virtual Private Network) pour sécuriser les communications entre différents sites distants. Le VPN crée un tunnel chiffré qui empêche toute interception ou modification des données transitant sur le réseau.

La sensibilisation du personnel aux bonnes pratiques en matière de sécurité informatique est indispensable. Organisez régulièrement des formations afin que chacun comprenne l’importance de ne pas cliquer sur des liens suspects, d’éviter l’utilisation abusive du Wi-Fi public et d’être vigilant face aux tentatives de phishing.

En suivant ces mesures de sécurité, vous serez en mesure de protéger efficacement votre réseau informatique contre les cyberattaques. N’hésitez pas à consulter un professionnel si vous avez des doutes ou besoin d’une expertise supplémentaire dans ce domaine complexe et en constante évolution. La sécurité est une priorité et vaut bien le temps et l’investissement nécessaires pour la garantir.

5Gérer et maintenir votre réseau informatique : les bonnes pratiques

Une fois votre réseau informatique créé, vous devez appliquer les bonnes pratiques pour le gérer et le maintenir. Ces mesures vous permettront d’optimiser les performances de votre réseau tout en assurant sa stabilité et sa sécurité.

Effectuez régulièrement des sauvegardes de vos données importantes. En cas de panne matérielle ou de catastrophe naturelle, une sauvegarde à jour vous évitera des perturbations majeures dans vos activités. Stockez ces sauvegardes sur un support externe sécurisé pour une protection maximale.

Un autre aspect crucial est la surveillance constante du trafic sur votre réseau. Utilisez des outils dédiés qui vous aideront à identifier toute anomalie ou congestion pouvant nuire aux performances générales du système. Une surveillance proactive vous permettra également de repérer rapidement les éventuelles tentatives d’intrusion ou d’utilisation abusive du réseau.

Il est indispensable que votre infrastructure soit régulièrement mise à jour avec les derniers correctifs et mises à jour logiciels disponibles. Les fabricants publient fréquemment des correctifs de sécurité afin de combler les failles découvertes.