Comment coudre une étiquette à la main ?

299

Comme j’étais sur le point de devenir ennuyeux (le tutoriel ennuyeux ici) et que c’est toujours sympa de faire plein de petites étiquettes en plus de ça, j’en ai profité pour créer un tutoriel sur différentes manières de coudre des étiquettes, des onglets décoratifs ou des petits rubans, selon le résultat que l’on souhaite obtenir

C’est parti!

A lire aussi : Quels sont les mois d'hiver au Canada ?

Pour que nous puissions nous y retrouver, je les ai numérotés de 1 à 9, et le numéro 10 sera l’écharpe de Titours.

Numéros 1 et 2 : les plus faciles et pour le bla bla c’est plus bas ! En ce qui concerne la plantation, il en va de même pour tout le monde : pour les numéros 1 à 6 et 9, nous les plantons sur le bord du tissu, le côté s’effilochant vers le bord du tissu, et juste à côté du tissu. à moins d’un centimètre du bord (de sorte que ce joint soit ensuite recouvert par le joint de montage, qui se trouve généralement à 1 cm du bord).

A lire également : Comment passer de QUERTY à AZERTY ?

Ils sont fabriqués dans un tissu dont le bord est déjà fini ou qui ne s’effiloche pas : sur la photo, le chiffre 1 correspond à un ruban de satin, mais il peut également s’agir d’un morceau de faux cuir.

Tout ce que vous avez à faire est de plier le ruban en deux, de l’arrière vers l’arrière… et vous êtes prêt à partir.

Le numéro 2 est un biais qui est coupé en deux dans le sens de la longueur pour attraper les bords non finis, puis plié comme un ruban de satin ; et rebondir !

Le numéro 3 : une étiquette qui fait une boucle (aaah, nous n’avons pas dit que ce serait difficile, hein… ;-)). Nous découpons un rectangle dans du tissu, deux fois plus long que la dimension souhaitée de l’étiquette finie ( les bords de 1 cm à chaque extrémité) et deux fois plus large (selon notre guide…) les bords (Je dis deux fois plus large que les instructions, car ce qui rend une étiquette facile ou non à la fin, c’est surtout quand elle est facile à retourner.) Nous plions le tissu côte à côte en longueur, l’épinglons et nous cousons sur le bordNous déplaçons la ligne de couture au milieu, nous ouvrons les bords et nous aplatissons en repassant ; puis nous cousons un petit côté (je sais que ce n’est pas la bonne étiquette, mais nous n’avons pas bien vu sur le 3… s’il vous plaît, ne me jetez pas de pierres…) Ensuite, nous nous retournons, nous coupons le petit côté cousu, nous repassons, nous plions en deux et laissons le côté avec couture à l’intérieur… et c’est fait pour que c’est. invisible après cela lorsque vous mettez l’étiquette en 2 plis.

Et pourquoi le faites-vous maintenant et pas juste après votre retour ?

Le Numéro 4 : l’étiquette dépasse, sans boucle, avec ligne de couture en dessous. Parce que vous pouvez repasser l’étiquette avec des marges de couture ouvertes et au bon endroit avant votre retour (et si ce n’est pas clair… pareil en vidéo:).

Le numéro 5 : étiquette carrée ou rectangulaire, surpiqûres sur les côtés. Le début est comme l’étiquette 3 : nous plions 2 dans le sens de la longueur, nous cousons sur le bord. Ensuite, nous cousons un petit côté, nous faisons un point d’arrêt au début et à la fin. Nous dénudons les angles au ras de la couture. Nous nous retournons, nous repassons, nous appuyons bien les angles avec une chose tranchante et nous plantons l’étiquette sur le bord du tissu.

Le Numéro 6 : étiquette avec « choses écrites » des deux côtés pliez un rectangle de tissu en 2, juste contre le côté droit, en largeurnous cousons les bords, allez bien à Pliez et faites des points d’arrêt, nous réduisons les coins au niveau de la couture que nous tournons, et nous enfonçons bien dans les cales la plante jusqu’au bord du tissu et c’est fini et si ce n’est pas clair…retour au menu de la vidéo.

Le numéro 7 : étiquette rectangulaire ou carrée cousue sur petits dessins brodés, ou une marque ou un motif sur le tissu…si nous voulons qu’il apparaisse des deux côtés sans voir la couture ; nous faisons donc une boucle comme pour l’étiquette 3, nous commençons par les dessins, les broderies, etc., bien dans la ligne centrale du morceau de tissu plié sur cette ligne centralLe reste est comme étiquette 3 : on coud jusqu’au bord, on ouvre les coutures et on le repasse, on coud un petit côté, on se retourne, on coupe le côté et on se plie en 2 tissus.

C’est un peu comme une poche plaquée, vous pouvez :

  • Soit créer un rectangle complètement doublé
  • Soyez simple, mais en pliant les bords

Le numéro 8 : étiquette rectangulaire ou carrée cousue sur le tissu uniquement sur les côtés ici je l’ai complètement doublé (c’est plus facile de coudre le tissu par la suite, bon, je le trouve…) Nous découpons un rectangle de tissu avec le motif ou la broderie souhaité, et pareil à l’automne ; nous les plaçons l’un à côté de l’autre, nous dessinons la ligne de couture (ce sera plus facile à coudre), nous épinglons (les tissus sont droit sur le côté), nous cousons tout autour, en faisant des points de fixation au début et à la fin, le coins et bords coupés au maximum, nous nous retournons et nous poussons bien les coins ; vous n’avez pas à refermer les bords du trou, ils seront fermés par la couture matelassée ; attachez l’étiquette au tissu avec du fer à repasser, de la colle ou des épingles (ou simplement nous la collons…) sur le tissu, puis nous perçons tout autour point droit pendant que vous avez votre temps.

Par exemple, pour pouvoir passer quelque chose en dessous… ou simplement ne pas voir de couture sur les côtés longs (étiquette rectangulaire), nous partons du même principe que l’étiquette portant le numéro 4 (nous avons caché la ligne de couture ci-dessous), sauf que nous cousons les 2 petits côtés pour que tous les bords soient finis, cela commence comme l’étiquette 4 : nous plions en 2 endroits contre le côté droit en longueur et cousons le long du bord (avant de plier 2, nous pouvons également dessiner ou broder sur le côté droit), puis nous décalons la ligne de couture vers le milieu, nous ouvrons les bords et nous repassons, nous cousons les 2 petits côtés, puis nous réduisons simplement tous les angles au ras de la couture, nous faisons un petite ouverture au milieu de la ligne de couture au milieu, la taille de notre guide (nous pouvions également prévoir le trou avant et laisser une ouverture au milieu de la première couture), car cela permet de bien finir les 4 coins en réduisant leur poids avant de les retourner. Si vous laissez l’un des petits côtés ouvert puis le refermez, il sera moins « propre ».

Le numéro 9 : une longue étiquette qui forme un nœud avec des bouton-pression (et puis la couture du milieu, elle sera en bas, donc pas visible, à côté du trou je ne ferme même pas). Nous mettons le passage de guidage dans le trou pour que l’un des côtés ressorte, nous remettons la passe de guidage dans le trou pour que l’autre côté sorte et nous appuyons bien pour fermer les coins après le repassage haut/bas : (je n’ai pas fermé le trou) et enfin nous cousons l’étiquette directement au point droit sur le tissu, vous ne pouvez coudre que les petits côtés et si ce n’est pas clair… la vidéo:retour au menu (c’est vraiment un tutoriel sur le tabagisme… ! ! ! ;-)). Je l’ai mis de côté juste pour vous dire une chose à propos de la largeur de l’étiquette : elle doit dépendre de la largeur de votre leadership. Donc, un gros Étiquette rectangulaire avec un bord fini et une couture au milieu d’un des côtés…c’est juste une étiquette « 4 », mais plus longue.

Numéro 10 et Ze Last One : le foulard de Titours puis nous le plantons sur le bord, et nous mettons juste de la pression sur chaque extrémité pas vraiment une étiquette, juste un rectangle fermé à chaque extrémité que l’on ne « plante » pas sur le tissu.

La technique est la même et peut être utilisée pour une bandoulière ou une poignée de sac ou des bretelles spécifiques, bref tout ce qui se ferme aux deux extrémités et est fini (c’est le même principe que l’étiquette 8, sauf qu’on ferme le trou au bout) on plie 2 dans le sens de la longueur, on coud, on laisse une ouverture au milieu et on fait des points d’arrêt, on ramène la couture au centre et on ouvre les bords, on obtient ceci : on enlève les angles… on le comprend ; il y a encore fermez le trou, lorsque nous sommes bien relevés (e), nous fermons le trou avec un point invisible à la main, et si vous êtes vraiment un gros lâche mouillé comme moi et que vous avez la chance d’avoir choisi un tissu « poilu » comme ce vison, vous pouvez utiliser un point droit à 2 mm du bord (qui n’est pas visible au bout…) et le foulard en vidéo : c’est fini ! Merci de m’avoir suivi !

Maintenant c’est à vous d’ajouter des étiquettes partout.